Bienvenue chez Moi

c'est pas grand mais y a de la place.. Installez vous et venir rire un bon coup. Etroits du cul et de l'esprit..vous risquez d'être vitriolés..
Keep cool..tout le monde...On est ici pour s'amuser et surtout, surtout, ne pas se prendre au sérieux...

Suivez Nous sur Twitter : Zizirider69
Suivez Nous Sur Facebook : Les élucubrations de Zizirider

mercredi 16 mars 2011

Bataille rangée au centre ville de Tunis ce 16 Mars

J'étais au centre ville de Tunis vers midi
J'ai gare ma voiture rue de Carthage,
Avenue Habib Bourguiba, le mouvement habituel a part la présence de l'armée. Rien a signaler
Mais arrives Av. de France, tous les trottoirs étaient occupées par des vendeurs ambulants, refourguant leur marchandise la plupart volée lors des pillages. Il y avait de tout; Petit électro-ménagers, vêtements, chaussures, parfums, cigarettes (ticket bleu, donc volées des stocks de la RNTA)
quant  aux vendeurs, ils occupent tous les trottoirs,... des gueules pas possibles, toujours aux aguets, et agressifs vers tous ceux qui osent dire quoi que ce soit.

En passant je les sens nerveux. ils se parlent entre eux, et emballent leur marchandise en vue d'une fuite imminente...
J'écoute leurs discussions.
Apparemment, il va y avoir du grabuge..ils attendent les autres.
Quels autres? je le découvrirai plus tard
Effectivement arrivé Rue Charles de Gaulle, un attroupement entre une dizaine de vendeurs qui s'insultent pour un morceau de trottoir:
Je continue jusqu'à rue El Jazira
Et la!!
je vois les gens courir hommes et femmes vers Bab Bhar.
Je rentre dans la boutique d'une connaissance, histoire de laisser passer le flux et voir ce qui se passe.
Et la arrivent quelques 100 personnes armes de bâtons, madriers, couteaux, barres de fer, etc.. en vitupérant. Ils vont faire la peau au centre ville de Tunis vers midi: tous les trottoirs occupes par des vendeurs ambulants, refourguant leur marchandise la plupart volée lors des pillage. et puis Rue Charles de Gaulle tout a dégénéré bataille rangée entre 2 bandes de vendeurs ceux de Jelma et Sbiba contre Ceux de Bab Jedid et Cité Helal :au moins 50 a 70 jeunes de chaque coté
Les commerçants du centre ville sont obligés de fermer leur boutique pour éviter de se faire piller ou voire leur boutique saccagée. Déjà qu'ils ne vendent quasi-rien depuis des semaines.

Je laisse passer le flux et je reprends la rue Mustapha Mbarek vers le Marche Central.
Je m'arrete dans la boutique d'un pote rue de Yougoslavie?
que se passe t'il?
Il s'agit d'une bataille rangée entre 2 clans
Ceux de Sbiba et Jelma, vendeurs ambulants habitues de la place (qui se partagent les rues Charles de Gaulle, rue d'Espagne et toutes les rue avoisinantes) contre ceux de Bab Jdid et Cite Helal, qui ont investi les lieux depuis ces dernières semaines pour vendre leur marchandises.
la bagarre commence rue Charles de Gaulle entre avenue de France et rue de Yougoslavie
Les flics sont la et l'armée aussi. Mais personne n'intervient!!
Beaucoup de commerçants descendent leurs rideaux de peur de voir leur boutique saccagée. Deja qu'ils n,arrivent plus a vendre quoi que ce soit avec ces vendeurs ambulants qui occupent les trottoirs et empechent les gens d'entrer dans les boutiques!!!

Voila où à mener la révolution: à permettre à ses vendeurs à occuper le pavé et vendre tout et n'importe quoi (articles volees ou importation illégale) et denaturer toute la ville par la présence de ses étals.

De plus, ils sont agressifs, non seulement avec les passants.
Ne vous risquez pas a leur faire la moindre remarque, parce qu'il bloquent les trottoirs ou l'entrée des immeubles, vous risquez au mieux de vous faire casser la gueule, au pire de recevoir  un coup de surin!
Même les commerçants n'osent rien dire, de peur de représailles.
Qu'est ce qu'attend le gouvernement pour prendre des mesure contre ces voyous qui font fi de toutes les lois pour écouler leur marchandise.
Il faut verbaliser ces vendeurs, voire les poursuivre pénalement s'ils n'obtempèrent pas, et leur confisquer leur marchandise.

Si la révolution a été faite, pour arriver à cette gabegie, et à cette dérégulation de la vie économique et sociale, c'est malheureux à dire, mais je préfère la dictature ou tout du moins une présence policière efficace et visible.
Actuellement, on est passe d'un état dictatorial a un état de non-droit, ou la gabegie et la délinquance règne.
Il ne fait vraiment pas bon vivre ou se balader au centre ville actuellement, tant que l'ordre et la sécurité n'est pas rétablie!!!

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Voilà le discours du parfait RCDistes corrompu. La révolution c'est le désordre je préfère la dictature et vivre le nez dans le caca.
Cher ami dans tous les pays il y a des délinquants et criminels, c'est pour ça qu'on a créé la police. Si celle-ci a décidé en Tunisie de ne plus faire son travail, le problème vient de la police et non pas de la révolution. Aujourd'hui se sont des criminels violents qui se partagent des bouts de trottoirs au centre ville avant le 14 c'était des criminels violents qui se battaient pour des bouts du Pays entier des bouts de ta dignité des bouts de ta liberté des bouts du patrimoine historique du Tunisiens etc... (et ceux si n'étaient pas armés de batons).

Zizirider a dit…

je regrette de te dire d,abord que c pas parce qu'on a viré un dictateur que tout le monde doit permettre. Les délinquants dont tu parles, profite de la situation actuelle. Avant, non seulement ils étaient réprimés, mais souvent ils étaient indics (sabbaba des flics).
et quand on traite quelqu'un de rdciste corrompu. on le fait pas derrière un pseudo.

Anonyme a dit…

Cher ami je ne te connais pas, jamais je ne me permettrai de traiter TOI de RCDiste.
Ton DISCOURS par contre est celui des RCDistes :"la révolution = Anachie, Je prefere lrevenir à a dictature et la sécurité".
Les délinquants profite par définition de toutes les situations. Tout ce que je veux te dire c'est qu'il y a du désordre mais ce n'est pas à cause de la revolution

Membres