Bienvenue chez Moi

c'est pas grand mais y a de la place.. Installez vous et venir rire un bon coup. Etroits du cul et de l'esprit..vous risquez d'être vitriolés..
Keep cool..tout le monde...On est ici pour s'amuser et surtout, surtout, ne pas se prendre au sérieux...

Suivez Nous sur Twitter : Zizirider69
Suivez Nous Sur Facebook : Les élucubrations de Zizirider

samedi 31 juillet 2010

La rue Sidi Abdallah Guech à Tunis

Fait unique dans le monde arabe, Tunis à sa rue chaude. Comme à Paris (Rue St Denis ou aux Abords de Pigalle), Bruxelles (près de la gare du Midi), Amsterdam, Tunis, abrite au milieu de la Kasbah à quelques encablées des souks les plus réputés et à moins de 500 mètres à vol d'oiseau de la Grande Mosquée de la Zitouna, la rue chaude (Rue Abdallah Guech ou Rue Sidi Abdallah).
C'est la maison close municipale ou officielle de Tunis.
On arrive à la rue Sidi Abdallah par la rue Zarkoun ou par la rue de la Verrerie (nah'j el Bellar - Rue où se trouvaient les commerçant de verres, lustres et tout articles de verre en gros et détail)




La Rue Zarkoun haut lieu de la contrebande et des ventes d'importations illégales dans les années 70 - 80 (cigarettes, whisky, devises étrangères, vêtements de luxe, et contrefaçons, etc...), abrite aussi les antiquaires de Tunis et le conservatoire de Musique (un ancien palais classé monument historique depuis 1899).



Rue Zarkoun en 2006

La rue Sidi Abdallah est une petite rue sinueuse et très étroite (à peine de quoi laisser passer 2 personnes) d'une centaine de mètre. Des deux cotés de la ruelle s’alignent, des centaines de petites pièces carrées, l’une après l’autre. Les clients la longent en choisissant les prostituées qui travaillent dans de petites pièces


La "Kahba" ("putain" en Dialecte tunisien et en Arabe) était, presque toujours, assise à la porte de sa cellule dans une tenue très légère, l’hiver elle portait dessus une robe de chambre aux couleurs criardes. Elle était le plus souvent accompagnée d’un petit chien.
Les plus célèbres portaient des noms d’artistes de cinéma de l’époque.
Il y avait de tous les ages, de toutes les formes et de toutes les races.


Mme de Pompadour




L’intérieur des petites chambres n’avait pas de traits personnels. Le nécessaire (ou l’obligatoire), se trouvait chez toutes. Il y avait un lit, et des ustensiles de toilette, comme, un évier une jarre d’eau et un broc. L’eau courante n’existait pas, dans la plupart des cas. Il y avait du savon et beaucoup de papiers de toilette, parce que la séance commençait et finissait toujours par une ablution obligatoire, pratiquée par la maitresse du lieu.



Plutôt que d'interdire la prostitution et de risquer ainsi de voir se développer activités clandestines et les MST les autorités ont préféré mettre en place ce système très contrôlé qui est le seul système légalement autorisé.
Les clients la longent en choisissant les prostituées qui travaillent dans de petites pièces tout au long de la rue.
Les prostituées sont soumises à un contrôle médical très strict effectué hebdomadairement par des médecins de la santé publique qui viennent faire différents tests;: VIH, syphilis, etc.
Dans les années 20,  on les voyait, portant leurs meilleurs habits, partir en fiacre pour passer la visite médicale hebdomadaire. 



Autre anecdote, à la rubrique emploi » d'une carte d'identité d'une "Kahba" travaillant dans cette rue, on peut lire "fonctionnaire au ministère de l'intérieur".

Cette mesure permet, de les protéger d'éventuels problèmes comme le proxénétisme et vise en outre à leur simplifier certaines démarches comme la demande d'un document administratif.
La rue est très surveillée par la police car elle est située dans un quartier populaire de la capitale. Elle procède régulièrement à des rafles sur les lieux vu qu'ils sont souvent fréquentés par des personnes recherchées ou éventuellement pour en exclure les mineurs.

Les tarifs sont fixés par l'état, même si, suivant les habitudes des clients, un pourboire pouvait être laissé à la dame.
Un jour de fermeture hebdomadaire était décrété. Si mes souvenirs sont corrects, il s'agissait du Lundi comme les Coiffeuses.

La clientèle était de tous bords et de toute religion, mais surtout fréquentée par les classes populaires.

Arabes, Juifs, Maltais, italiens fréquentaient les "Kahba" et la Rue Sidi Abdallah. Les premiers émois et l'initiation sexuelle commençaient la bas, surtout dans la communauté Arabe et Juive. La pression sociale, morale et religieuse, étant si forte que les hommes faisaient leur éducation à la Rue Sidi Abdallah. Les filles de famille ne sortant pratiquement pas où alors accompagnées.
Les français ou colons, fréquentaient des lieux plus huppés (Maisons closes de Luxe diront nous) comme la "Grande Maison" (entre la rue El Djazira et le souk du Blatt) ou d'autres bordels plus chics (comme celui de l'avenue de Paris, ou jusqu'en 2000 se trouvait le siège d'ESSO)

Il n'étaient pas rare, lors d'une Bar Mitzva (communion juive des jeunes adolescents mâles agés de 13 ans) de se voir offrir par les anciens une "kahba" en guise de dépucelage.
D'ailleurs la "Hara" (guetto juif de Tunis) était contigu à Sidi Abdallah et les lycéens et autres mineurs, essayaient de passer furtivement par la Rue Abdallah Guech pour "mater" les "kahba".
Depuis l'indépendance, et jusqu'à la fin des années 80, cette rue étaient fréquentés par les franges populaires des tunisiens: les jeunes (ne pouvant assouvir leur besoin d'amour autrement), les ouvriers venus à la capitale pour trouver du travail (et ayant laissés femmes et enfants à la campagne), etc...

Actuellement, et suite à la liberté "relative" de la sexualité et des mœurs cette rue est fréquentée toujours par les catégories inférieures de la population, mais également par les libyens (frustrés le bien souvent), algériens, venant à Tunis pour tourisme ou commerce.
Image détournée à partir de la couverture du livre " la maison est close" pièce de théâtre d'Alain Gibaud  (tout droits réserves Rire et Théâtre Diffusion) www.riretheatre.com



Source: Wikipédia - www.harissa.com (le site des juifs tuns) et mes souvenirs personnels

mardi 20 juillet 2010

Le musée du Sexe à Tongli (Chine)

Dans la région de Shanghai, une charmant petit village abrite le musée du sexe. Plus de 1800 œuvres sont exposées, dont des statues en grande majorité, évoquant l'érotisme et la sexualité des chinois sur près de quelques millénaires.
Les photos à l'intérieur sont interdites...
Par Contre, à l'entrée cette imposante statue vous donne une idée de ce qui se trouve à l'intérieur.
La symbolique de cette statue montre que tout peut être enchainé sauf le sexe..
A méditer...

Pourquoi choisir?



Pourquoi choisir entre un Anulingus et un Cunnilingus quand on peut faire les deux en même temps...


lundi 19 juillet 2010

la LOI DE HADLEY sur L'ACHAT d'un (SOUS) VÊTEMENT

Mesdames et Mesdemoiselles méditez là dessus. C'est la LOI DE HADLEY sur L'ACHAT d'un (SOUS) VÊTEMENT:

1) Si le vêtement te plait, ils n'ont pas la bonne taille.

2) Si le vêtement te plait et qu'ils ont la bonne taille, il ne te va pas du tout.

3) Si le vêtement te plait, qu'ils ont la bonne taille et qu'il te va bien, il coute trop cher.

4) Si le vêtement te plait, qu'ils ont la bonne taille, qu'il te va bien, que tu peux te le payer, tu vas faire une tâche indélébile dessus la première fois que tu le mets!!!


Moralité: Pourquoi vous vous cassez le cul à faire du shopping, baladez vous nues, c'est mieux pour tout le monde!!!

Conseils pour faire face à la crise


Conseil pour faire face à la Crise:

Faites-vous tatouer un Euro sur le ZOB ! Ceci vous procurera 4 avantages qu'aucun autre produit ne peut vous offrir :

1) Vous ferez croître facilement votre investissement...
2) Vous prendrez plaisir à toucher votre argent.
3) Vous serez le seul à décider où vous le placez.
4) Vous ne verrez pas d'inconvénient à ce que votre femme vous pompe vos économies.

vendredi 16 juillet 2010

le téléphone portable, un nid à microbe :) Mon cul!!

Tu fais l'outré au sujet des bactéries sur les portables alors que tu pratiques des anulingus/cunnilingus ... à tour de langues...
fais moi rire :))

mercredi 14 juillet 2010

le cadeau d'une cagoulée à son barbu de mari

Acheter une ceinture gode pour enculer son barbu de mari, voila ce que notre cagoulée, voila ce qu'elle compte lui offrir ce soir pour leur anniversaire de mariage :))
 
 

Bookmark and Share

mardi 13 juillet 2010

Arthur de Pins dessinateur de Génie

J'ai découvert ce génie du dessin, par hasard, en naviguant sur le net.
Féru de bande dessinée et en particulier de Gotlib, j'ai repéré des dessins de cet Arthur.
Et tout de suite, le style et le coup de crayon, remarqué sur les quelques photos tirées de certains F"luide Glacial" m'ont attirés.
A force de recherche (toujours sur le net), j'ai trouvé d'autre dessins où humour et érotisme se mèlent, dans une ambiance bonne enfant.


Arthur de Pins est un sympathique illustrateur français, tantot coquin, tantot naif mais toujours avec beaucoup d'humour, illustrateur publicitaire
auteur de bandes dessinées pour Fluide Glacial
Né en 1977, en plus de ces 3 tomes des "péchés mignons", il a illustré les couverture de la collection érotique Osez..., a illustré plusieurs publicités, et s'est lancé dans l'animation avec des séries diffusées sur France 3 et Disney channel
Quelques oeuvres de Notre Arthur!:

Péchés Mignons, Tome 1 - 2006
Péchés Mignons, Tome 2 : Chasse à l'homme !
Péchés Mignons, Tome 3 : Garce Attack !

Les Petits Péchés Mignons : Les mecs sur les sites de rencontre - 2009

Les Petits Péchés Mignons : Les nanas au réveil - 2009
Artbook - 2007
Calendrier Péchés Mignons 2009 - 2009

Anti Kamasutra à l'usage des gens normaux



Collection La Musardine ... Osez ...



Quelques Pubs
 Les Péchés Mignons....


Divers (Caricatures / Extraits de Bandes Déssinées, etc...)


© Arthur de Pins

Pour en savoir plus sur ce fabuleux artiste: http://www.arthurdepins.com/


Bookmark and Share

Followers