Bienvenue chez Moi

c'est pas grand mais y a de la place.. Installez vous et venir rire un bon coup. Etroits du cul et de l'esprit..vous risquez d'être vitriolés..
Keep cool..tout le monde...On est ici pour s'amuser et surtout, surtout, ne pas se prendre au sérieux...

Suivez Nous sur Twitter : Zizirider69
Suivez Nous Sur Facebook : Les élucubrations de Zizirider

mercredi 24 juin 2009

Le vieil homme et la mer d'Alexandre Petrov d'après l'oeuvre d'Ernest Hemingway

Inutile de vous décrire le livre, classique de la littérature contemporaine écrit par Ernest Hemingway en 1952. Cette oeuvre contribuera pour beaucoup à son prix Nobel reçu en 1954

Hemingway sur son bateau vers 1950

J'ai découvert ce film d'animation par hasard, sur Facebook et suis retourné, comme par enchantement, lorsque j'avais 10 ans et que j'ai découvert ce livre qui m'a passionné.

Sorti d'un rêve, ce film a fait ressurgir en moi ces images que j'avais rêvé en lisant cette passionnante et triste histoire.
Alexandre Petrov, dessinateur et réalisateur Russe en fera un court métrage d'animation en 1999.
Techniquement impressionnant, ce film est réalisé entièrement en peinture à l'huile sur verre. Il a été largement récompensé, notamment aux Oscars, et au Festival international du film d'animation d'Annecy.
Avant de filmer, Alexandre Petrov s'est rendu à Cuba, et a visité la maison où Ernest Hemingway a vécu, son restaurant préféré, ainsi que le village du roman. Il y a rencontré Gregorio, un pêcheur de 99 ans, qui fut l'ami de l'écrivain. Vous noterez la ressemblance entre Santiago et Hemingway.

Synopsis

Santiago, un vieux pêcheur cubain, n'a plus de chance. Après quatre-vingt quatre jours sans rien avoir attrapé, il laisse derrière lui son jeune ami, Manolin, le seul qui croit toujours en lui et décide de partir en mer, très loin sur le Gulf Stream en quête de la prise qui lui revaudra l'estime de ses pairs.

Hors de vue des côtes, sa ligne se tend enfin. La chance serait-elle de retour ? Très vite, il réalise qu'il s'agit là d'une prise hors du commun. Il se laisse alors entraîner toute la nuit par cette bête dans l'espoir de l'épuiser. A l'aube, son adversaire, remontant des eaux sombres de lamer se révèle enfin à lui : un gigantesque espadon, tel qu'il n'en a jamais vu ou entendu parlé. Commence alors, un terrible combat entre l'homme et le poisson...

Superbe, Atemporel, Iconoclaste

Aucun commentaire:

Followers